Diversité et inclusion en entreprise

Diversité et inclusion en entreprise

Par: Laurie Dugas

Dans:

Le monde entier traverse actuellement une période de changements. Personnels ou professionnels, ces changements affectent les employés, comme les employeurs. Pourquoi ne pas profiter des changements actuels pour changer quelques pratiques au sein de l’entreprise, en plus de remédier à la pénurie de main-d’œuvre?

Une bonne façon d’y remédier est de changer l’esprit et la culture de votre entreprise en la diversifiant davantage et en favorisant l’inclusion. La diversité en entreprise peut apporter beaucoup de positif et renforcer les liens entre tous. Qu’elle soit sexuelle, ethnique, religieuse, comportementale ou physique, la diversité apportera du renouveau à votre organisation, en plus d’apporter une belle image de marque.

Si nous nous concentrons uniquement sur la relève disponible à l’international, nous pouvons constater qu’il y a une grande perte de talents, puisque certains candidats (fortement qualifiés) ne sont pas considérés par le simple fait que leur nom sonne différemment et par peur qu’ils ne réussissent pas à s’intégrer. Chez Défis RH, nous croyons que nous devons abaisser cette barrière, valoriser la différence et ce que toute personne peut apporter à notre entreprise et à nous-mêmes.

Plusieurs nouveaux arrivants ont de la difficulté à se trouver un emploi selon leurs qualifications. Dans une conférence du Comité québécois femmes et développement (CQFD) de l’AQOCI, Muzna Dureid, réfugiée syrienne, dit : « Chacun peut être un jour réfugié. » Ce qui est vrai! Nous voulons pouvoir nous tourner vers les autres en cas de besoin, alors nous devrions offrir notre aide à tout le monde!

La gestion de la diversité au travail

Deux conférences très intéressantes d’Interconnexion Laval mettant de l’avant des formations de Corinne Béguerie présentent plusieurs statistiques et astuces captivantes pour les employeurs.

Quelques chiffres en vrac:

– On a compté 341 000 immigrants au Canada en 2019;

– On en a compté 40 565 au Québec, toujours en 2019;

– 61,9% de ces immigrants ont plus de 14 années de scolarité;

– 84% ont moins de 45 ans;

– 49,8% connaissent le français;

– 76,1% s’installent à Montréal;

– Il y a 119 000 résidents temporaires au Québec (2019).

Quelques trucs cités par Corinne:

– Expliquer les types de qualification du Québec au nouvel employé venu de l’étranger;

– Expliquer les normes (personnelles et professionnelles) du Québec;

– Accueillir le nouvel employé de la bonne façon, car le premier contact peut faire toute la différence;

– Préparer le reste de l’équipe (impliquer les autres et les sensibiliser);

– Intégrer le mentorat dans l’entreprise;

– Faire l’effort de poser de petites actions: ce sont vraiment les petites choses qui font la différence et qui permettent la rétention;

– Intégrer aussi leur famille: même si l’employé se sent bien au Québec, si l’intégration de sa famille ne se fait pas bien, peut-être que l’employé ne restera pas;

– Réduire le choc culturel que vivra certainement le nouvel employé (perte de ses repères), ce qui vous demande d’ouvrir l’œil et de souvent rassurer cette personne afin de s’assurer qu’elle se sente bien au sein de l’entreprise.

*Le générique masculin est utilisé dans ce texte uniquement dans le but d’en alléger la forme et d’en faciliter la lecture.