Accédez à la boutique Solutions RH

Réflexions

Naviguer vers de nouveaux horizons

Les gens s’installent au Canada pour diverses raisons : l’emploi, la famille, l’amour, l’éducation ou simplement pour prendre un nouveau départ. Bien que le pays offre de nombreux avantages, tels que la qualité de vie, la diversité culturelle et des paysages époustouflants, les nouveaux arrivants sont confrontés à des défis tels que la recherche d’un emploi et le franchissement des barrières linguistiques. Aujourd’hui, nous mettons en lumière l’histoire de Ruby — un périple du Royaume-Uni vers le Québec avec son copain — illustrant les expériences des immigrants qui s’établissent au Canada, et le soutien qu’ils reçoivent d’entreprises comme Défis RH.

Ruby, originaire du Pays de Galles au Royaume-Uni et ayant grandi près de Liverpool, a déménagé au Québec pour entamer un nouveau chapitre avec son petit ami québécois, le fils de la fondatrice de Défis RH, Jessie Fortin. Après avoir quitté son emploi dans un entrepôt du Royaume-Uni, Ruby a passé quelques mois à voyager et a finalement rencontré l’être cher. « J’ai visité le Portugal pendant un mois, puis le Maroc pendant un autre mois, et enfin de retour au Portugal, j’ai rencontré mon copain », se remémore Ruby. Après avoir terminé son voyage, Ruby a pris la décision de le suivre jusqu’au Québec. En attendant son visa, elle a travaillé pour un centre d’appel, tout en utilisant l’application Duolingo pour amoindrir la frontière linguistique.

Depuis son arrivée au Québec, Ruby apprécie les avantages et les défis de sa nouvelle vie. « J’ai remarqué que les gens d’ici sont actifs, qu’ils pratiquent la course à pied, la randonnée et le vélo. Il y a tellement de merveilles naturelles à explorer au Québec, et les gens sont vraiment amicaux », partage Ruby. En outre, le fait que le coût de la vie au Québec soit abordable en comparaison avec le reste du Canada, en fait un endroit attrayant pour les jeunes comme Ruby.

Cependant, Ruby a rencontré quelques difficultés, notamment en ce qui concerne la recherche d’emploi et la barrière linguistique. « Le fait de ne pas parler français a été intimidant », explique Ruby. Sa compréhension limitée du français a rendu la recherche d’emploi plutôt difficile. « J’ai postulé pour soixante emplois et je n’ai reçu aucune réponse. Heureusement que la mère de mon copain, Jessie de Défis RH, a pu m’aider à trouver un emploi chez un concessionnaire automobile. Sans aide, je n’aurais certainement pas réussi à trouver ce travail. »

De nombreux immigrants non francophones ont besoin d’aide pour trouver un emploi et accéder aux services publics. « La plupart des offres d’emploi sont rédigées en français et il est difficile de connaître le degré de bilinguisme requis. Il n’est pas facile de s’orienter sur le marché du travail en tant qu’immigré », note Ruby. Bien qu’elle profite de cours de français gratuits offerts par le gouvernement, pour améliorer ses compétences linguistiques, elle constate qu’elle aurait eu du mal à se débrouiller sans le soutien de Jessie.

Ruby est convaincue que de meilleures structures de soutien pourraient faire une différence significative. « Si vous n’arrivez pas avec un visa de travail parrainé, comme c’est mon cas ou avec un visa de vacances/travail, vous ne pouvez bénéficier du soutien d’un employeur et vous devez donc vous débrouiller seul. Ce serait formidable si davantage d’entreprises et d’organisations de recrutement offraient des services pour aider les gens, en particulier les jeunes, à immigrer au Québec », dit-elle. Jessie, une recruteuse expérimentée disposant d’un vaste réseau d’entreprises clientes, a même trouvé étonnamment difficile d’aider Ruby à trouver un emploi pour qu’elle puisse demeurer au Québec avec son fils. Jessie déclare : « Je n’arrivais pas à croire qu’il était aussi difficile de trouver un emploi pour Ruby, une candidate qualifiée et enthousiaste, même avec notre solide réseau d’entreprises clientes exceptionnelles. Cette expérience m’a fait prendre conscience de l’importance de faciliter l’embauche par les entreprises à la recherche de talents qualifiés, d’immigrants exceptionnels et désireux de travailler, comme Ruby. »

Défis RH reconnaît l’immense impact des immigrants sur la culture et la main-d’œuvre du Canada. L’une des plus grandes forces du pays est sa capacité à attirer de nouveaux talents en provenance du monde entier. Les immigrants enrichissent le tissu social et culturel des communautés et apportent des compétences précieuses qui stimulent la croissance économique. Les efforts déployés par le gouvernement fédéral pour accroître l’immigration ont renforcé la main-d’œuvre, ce qui s’est traduit par une croissance notable de 6,8 % au cours des trois dernières années. Aujourd’hui, le Canada a l’un des taux de naturalisation les plus élevés au monde, avec environ 85 % des nouveaux arrivants qui deviennent des citoyens canadiens.

Défis RH est fier d’aider ses clients à embaucher des travailleurs étrangers et d’aider des étrangers comme Ruby à immigrer en toute confiance grâce à ses nouveaux services de soutien aux travailleurs étrangers. La trousse d’accueil de Défis RH offre des ressources essentielles pour naviguer dans un nouvel environnement de travail, englobant les sensibilités culturelles, les normes du travail et les pratiques de communication à privilégier. Notre objectif est de faire en sorte que les travailleurs étrangers puissent entamer ce nouveau chapitre de leur vie en toute confiance, afin que les immigrants comme Ruby réussissent et contribuent à la main-d’œuvre du Québec. Jessie déclare : « Nous adorons Ruby et souhaitons qu’elle puisse vivre au Québec pour être avec notre fils, tout en réussissant sur le marché du travail. Cette expérience a réaffirmé l’engagement de Défis RH à aider d’autres entreprises à faire de même, pour faciliter le parcours des immigrants qui souhaitent faire un tel changement dans leurs vies. » Le regard de Ruby est tourné vers l’avenir et elle se réjouit du potentiel de ce nouveau chapitre au Québec. « Je ne sais pas exactement ce que je veux faire dans le futur, mais je suis douée pour les relations humaines. Je veux voyager, explorer le Canada et économiser de l’argent pour que mon petit ami et moi puissions acheter une maison éventuellement. Mais d’abord, je me concentre sur mon acclimatation. Et je commence à travailler dès demain !!! », explique Ruby.

À lire aussi

Restez connecté

Si vous aimez ce que vous lisez, inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir notre blog.

Enregistrez notre site dans vos favoris!

Découvrez
l'espace Solutions RH !